Le Prix Charles Ritz 2020 a été décerné le 15 octobre à l’aappma du Bas-Verdon avec les félicitations du jury.

Vu la crise sanitaire, la cérémonie de remise du prix 2020 aura lieu en même temps que l’édition 2021.

Discours du secrétaire de l'AAPPMA du Bas-Verdon - Edition 2020

Le Mot du lauréat

 

l’équipe de l’AAPPMA du Bas Verdon de Vinon-sur-Verdon (83560)

  

Un travail en amont ….

Depuis 2016 avec le plan d’action que notre Conseil d’administration a développé, nous avons voulu tout d’abord être légitime en réalisant des baux de pêche en bonne et due forme. Nous avons alors pris notre bâton de pèlerin et fait le tour des services d’urbanisme des 4 communes où il y a des rivières ou des plans d’eau avec des écoulements pérennes sur notre secteur d’influence.
Nous avons en parallèle travaillé au développement de notre connaissance sur les milieux : mise en place d’un réseau de thermographe, suivi des éclusées, suivis des frayères, analyses génétiques, réalisation de suivi de colmatage, réalisation des pêches électriques pour connaître les espèces présentes dans les cours d’eau, suivi des espèces d’invertébrés, …
Après avoir acté le fait d’être légitime administrativement et d’avoir réalisé le diagnostic de notre territoire, nous avons travaillé à l’identification des problèmes impactant. Même si nous sommes sur un secteur complètement artificialisé, seuils, débit, barrage, prélèvement d’eau, éclusées, tronçon court circuit, tourisme, …,

Projet div soumis à éclusées

 

Les travaux de rénovation

Nous avons défini les travaux et actions qui étaient à notre portées (financier et de compétence).
Nous avons identifié les différents partenaires financiers, techniques et réglementaires et nous avons orienté nos actions sur l’amélioration des capacités d’accueil et des habitats aquatiques : arasement de 6 infranchissables (seuils, pont buse, prise d’eau de canaux) pour rétablir les continuités écologiques, mise en place de bloc et souche pour diversifier les habitats, discussion avec EDF afin d’atténuer les effets des éclusées et des déversés, … . Tout cela dans le but de favoriser le maintien et le développement des populations de truite fario ainsi que des populations d’invertébrés et des autres poissons tout aussi importants, comme le barbeau méridional, le blageon, le chabot, pour ne citer qu’eux, et tout cela dans le but de maintienir la biodiversité dans un contexte très particulier.
Nous avons travaillé sur le volet réglementaire, en augmentant la taille limite de capture à 30 cm qui coïncide au fait que les poissons grossissent vite ici et au fait que les truites se sont reproduites au moins une fois. On a réduit à 3 truites par jour et par pêcheurs prelevables. On a augmenté l’interdiction de pêcher les pieds dans l’eau jusqu’au 30 avril sur une zone où la thermie est plus faible et où les alevins mettent plus de temps pour sortir des frayères… Nous avons maintenu un no kill sur 2.3 Km.
En clair, nous essayons à notre échelle de favoriser la résilience des milieux aquatiques.
Au delà des actions importantes citées précédemment, nous réalisons des petites bricoles cela va de la mise en place de fils tendus afin de limiter la prédation des cormorans sur les frayères à truite, à la mise en place d’affiche et des rues balises afin que les pêcheurs et le grand public ne piétinent pas les zones favorables à la reproduction, en passant par la mise en place de pierre ou de branches ou troncs afin de créer des caches ou de maintenir des adoux sur ces milieux très impactés. En clair, c’est un petit peu comme du jardinage.
On a développé un volet communication pour apporter un maximum d’informations aussi bien aux pêcheurs, qu’au grand public jusqu’aux élèves des écoles où nous allons présenter nos actions avec la fédération de pêche du Var. Dans ce cadre, nous avons mis en place 5 panneaux pédagogiques le long du Verdon, qui developpent plusieurs thèmes comme la vie aquatique, les espèces présentes dans les cours d’eau, leur protection comme éviter de faire des barrages de galets l’été…. On fait passer également nos messages via nos ateliers pêche nature ainsi que les différents moyens de communication comme les réseaux sociaux, le mailing carte de pêche, notre blog ou le site internet.

zone test soumis à éclusée aval passerelle

Le prix Charles Ritz : une reconnaissance du travail accompli

Ce Prix est pour nous une formidable reconnaissance par nos pairs du travail que nous avons effectué depuis ces dernières années. Il reste encore beaucoup de travail mais ça avance !
Bien entendu on ne peut pas conclure sans évoquer l’ensemble de nos partenaires avec qui nous travaillons. En tout premier, la fédération de pêche du Var, suivi des communes de Vinon sur Verdon, Ginasservis, St Julien et la Verdiere, les propriétaires, l’agence de l’eau RMC, la Fnpf, le crédit agricole, la Maison Régionale de l’eau, EDF, la fédération de pêche du 04, l’association régionale des fédérations de pêche de PACA, la région Sud PACA, le parc naturel régional du Verdon, les services de la DDTM83, la DREAL PACA Spl, et pour finir l’ensemble des bénévoles avec un clin d’œil particulier à leurs proches qui acceptent de leurs laisser du temps pour apporter un peu d’amélioration à ces milieux largement impactés.

Ludovic Laton

Secrétaire de l’AAPPMA du Bas Verdon

______________

Réactions

 

« Lorsque fut proclamé le résultat 2020 du Prix Charles Ritz, prestigieuse récompense attribuée par le Fario Club International, ma satisfaction fut immense : l’AAPPMA du Bas Verdon de Vinon-sur-Verdon (83560) remportait le trophée !

                        J’avais appris, il y a déjà quelques années, l’existence de cette dynamique Association de Pêcheurs par l’intermédiaire de mon ami Eric Saez, fameux guide de pêche en Slovénie et originaire de cette charmante localité du Sud de la France. Répondant à son invitation je m’étais rendu dans la région et avais découvert les rivières et ruisseaux du coin mais surtout fait la connaissance d’un groupe de passionnés pêcheurs à la mouche artificielle qui non seulement pêchaient d’une façon merveilleuse mais aussi tenaient en haute considération la gestion, l’amélioration du milieu et la défense de toute la faune aquatique.
                        Rendez-vous était pris, pour quelques mois plus tard, organiser une exposition de mes peintures et dessins dans la grande salle du Moulin Saint-André à Vinon tout en faisant coïncider celle-ci avec l’ouverture de la pêche en première catégorie. Dès la première heure nous allions d’un groupe à l’autre à la rencontre des pêcheurs de la région. Sur le coup des treize heures un convivial pique-nique regroupait, sur la berge même du Verdon, pêcheurs, responsables et personnalités. Il va de soi que les conversations étaient passionnées, verve méridionale oblige, mais aussi très sérieuses car on entendait ça et là parler d’actions à entreprendre, d’améliorations à mettre en œuvre, de projets d’avenir et des moyens d’y parvenir. Dès 2016, sous l’impulsion de leur Président Jacques Laton, un ambitieux mais réaliste projet était mis en place qui allait se réaliser durant quatre ans avec les dynamiques et dévoués adhérents de l’Association de pêche locale. De tels travaux nécessitaient un soutien financier important : le sérieux du projet, l’ambition et la volonté de parvenir à sa réalisation, ralliaient de nombreux partenaires…
                    Il est heureux que cette somme de travail et le résultat obtenu soit reconnue et récompensée.
                    L’ International Fario Club cher à Charles Ritz, son renommé fondateur, l’a fait : le coloré martin-pêcheur, preuve vivante d’un sain environnement et la sculpture-trophée le représentant va dorénavant trôner en bonne place dans les locaux de l’AAPPMA du Bas-Verdon.
Quel aboutissement ! Que du bonheur ! Chers amis : BRAVO !
 
Charles Gaidy
Ecrivain halieutique « 
 
« Étant né et ayant grandi aux abords du Verdon, je pêche depuis l’âge de 6 ans. 

De cette passion, j’en ai fait mon métier pendant 15 ans en étant guide de pêche en Slovénie. J’ai aussi traîné mes waders dans plusieurs pays européens. Ayant une connaissance des rivières, et de par mon métier, j’ai côtoyé beaucoup d’AAPPMA, sachant que la gestion d’une société de pêche n’est pas chose facile ! 
L’AAPPMA du bas Verdon peut être fier de son titre, par son travail effectué et de par les valeurs humaines qu’elle représente. Je tiens à féliciter particulièrement Ludovic, ce Vinonnais passionné que j’ai vu évoluer ! Ce jeune papa, investis dans cette association, en est même le bout en train. Avec l’aide de tous les membres, ils ont accompli un travail de qualité. Cette récompense amplement méritée va les motiver à continuer dans cette direction. 
Bravo et merci à votre AAPPMA de nous permettre de pêcher aux abords de ce beau Verdon. 
 
 
                                                                                                     Mr Eric Saez, 
                                                                                                     Guide, pécheur et ami. «